Le 5 ème Dimanche C

Le Dieu trois fois saint et les humains mille fois pécheurs !
(Is 6, 1 s ; 1 Cor 15, 1-11 ; Lc 5, 1-11)      
(P.P. Madros)

 

Les lectures de ce dimanche nous montrent le contraste , pour ne pas dire l’abîme, entre la sainteté de Dieu et la peccabilité de l’homme ! La proclamation du Trisaghion « Saint Saint Saint » insinue, pour nous chrétiens , la trois fois Sainte Trinité. Mais déjà du point de vue sémitique et sémantique, cette triple répétition indique la perfection. Un proverbe dialectal arabe, en Palestine et en Jordanie, déclare : « La troisième fois est celle qui reste ! »

La sainteté de Dieu est manifestée par Jésus le thaumaturge. Face à cette sainteté miraculeuse du Nazaréen , le premier de ses apôtres se trouve en perte de vitesse et en infériorité abyssale ! Simon Pierre crie : « Eloigne-toi de moi (toi le Saint) car je suis un homme pécheur ! » Que les personnes qui décrient toujours les « mauvais papes » s’arrêtent devant la confession du premier pontife. A propos de confessions de Pierre , nous en avons au moins deux : celle de Césarée de Philippe, une profession de foi inspirée par le Père très Saint ; et ici une confession de Simon sur sa fragilité humaine. Et, lors de toute ordination sacerdotale , quand l’évêque demande au prêtre responsable si le candidat est digne , celui-ci, d’une façon bien réaliste commence par une réserve : « Autant que la fragilité humaine permet de discerner ou de rendre possible un ministère convenable, je peux attester qu’il est digne » !

Notons dans la liturgie l’ajoute « le ciel » tandis que l’original hébreu porte seulement : « Toute la terre est remplie de sa gloire ».

 

La nouvelle évangélisation à la Saint Paul !

C’est comme si l’apôtre des nations nous adressait aujourd’hui , son message aussi actuel que clair  et sûr: « Je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée et à laquelle vous êtes restés attachés ! » Là, avouons que nous, pauvres pécheurs , nous sommes attachés à l’Evangile ou bien pus ou moins ou bien parfois ; trop souvent ; pas ou plus du tout ! Saint Paul ne doute pas ; il n’hésite pas ; il ne conteste pas ni ne se pose des questions : Jésus est mort pour nous et il est ressuscité ! Comme le dira Newman : « Mille difficultés ne font pas un doute ! »

Comme son collègue apostolique, Paul reconnaît ses faiblesses et ses fautes : il avait persécuté l’Eglise ; il est le dernier des apôtres !

Reconnaissons nos péchés et nos faiblesses et la puissance du Ressuscité éclatera en nous et rayonnera autour de nous !

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.