Le 27ème dimanche C 2019 A.D.

Injustice pour le peuple, mollesse et cécité envers les transgresseurs!

(Habaquq 1, 2 s)

(P.P. Madros)          

 

« Jusques à quand crierai-je vers Toi : « A la violence ! » ? (Hab 1, 2 s)

C’est le cri de toutes les victimes de violence, en particulier des citoyens surtout chrétiens du Moyen et de l’Extrême Orient, mais en particulier depuis 2010 des citoyens européens occidentaux et, encore plus spécifiquement des citoyens et des policiers Français. Devant la mollesse, l’indifférence, l’inefficacité  des gouvernements européens, surtout Français, face « aux attentats depuis 2015», devant la défense même des agresseurs, devant la minimisation sourde et aveugle des motivations religieuses typiquement islamiques, plus de cinquante policiers français se sont suicidés. Un collègue musulman à eux en a poignardé à mort trois, et une dame, avec toutes les intentions du monde de continuer à en tuer avant d’être abattu, énième assassinat avec le couteau ! Empiriquement, toujours et seulement par des musulmans.

 

Suivons les informations

Ce qui arrive en France n’est qu’un exemple d’une situation dramatique générale pour les citoyens d’Europe occidentale dans les pays desquels se trouve une forte présence islamique, non seulement de troisième génération mais aussi de « migrants », « demandeurs d’asile » et « réfugiés ». Nous sommes certains que les autorités, ainsi que des mass médias, cachent le véritable nombre des attentats et des victimes.

 

Injustices à l’indéfini contre les citoyens

Ils travaillent, ils paient les impôts : les migrants reçoivent tout sans travailler et ne paient pas davantage d’impôts. Que font les gouvernements pour les victimes survivantes de tels ‘attentats’ (sous-entendu islamiques, djihadistes), des viols (spécialité d’immigrants en Scandinavie !), des vols etc. Les Nations-Unies émettent un document proposant bien 21 points pour aider les migrants, parfois aux dépens des citoyens et de leur sécurité et bien-être. L’oisiveté dans laquelle vivent des « réfugiés » qui reçoivent tout (et se plaignent parfois !) n’aide ni à la promotion de leur dignité, ni à leur vertu, ni à la sécurité des citoyens.

 

Une surdité partielle chez l’assassin de la Préfecture de Paris, une cécité complète chez les « bien-pensants » !

Le Martiniquais, passé à l’Islam il y a 18 mois, souffrait d’une surdité à 75 pour cent, et, partant, de discrimination. Pas question de justifier par ce complexe qu’il aille poignarder ses collègues. Le Ministre Français le qualifie de « modèle » de policier. Est-ce la première fois qu’un Musulman gentil, qui « disait bonjour à tout le monde », qui « ne faisait pas de bruit », poignardait les gens (non musulmans, bien entendu) ou se faisait exploser, ou écrasait les pauvres passants… ?

Par contre, depuis un demi-siècle environ, les gouvernements et les mass médias (sans généraliser) ont choisi de couvrir les Musulmans et défendre l’Islam, ou bien « de regarder de l’autre côté ». La version officielle nous dit sans sourciller : « Il s’était converti, mais il ne s’était pas radicalisé ». Mais, pour « se radicaliser », est-ce qu’il a besoin de l’afficher et d’en laisser des traces ? Ne suffit-il pas qu’il lise et suive le Coran, oui, le Coran, qui lui commande au pluriel, plus d’une fois : « Tuez » (Coran 9 : 5, 29 etc) les polythéistes, les infidèles que nous sommes ? Tant qu’on ne touchera pas ce point coranique fondamental radical, on nous résoudra rien ! Et les attentats djihadistes continueront à l’infini. Voulez-vous une prophétie ? Ce n’est que la lune de miel.  La cécité par rapport à la motivation coranique, la surdité aux cris des victimes, surtout au féminin, pose un grand point d’interrogation sur des gouvernements « laïcs » si islamophiles. Pas étonnant que la « haine du Christianisme » et l’horreur de l’identité chrétienne de l’Occident y jouent un rôle, non soupçonné même par des couches du clergé.

 

Conclusion

Prions pour la France et l’Europe auxquelles nous devons une fière chandelle, non seulement en Orient mais dans le monde entier ! Il suffit de penser aux prêtres européens savants ! Et qu’on ne noie pas tout dans « la colonisation » ! Pensons aux saints européens ! Et que l’Eglise, malgré ses sympathies avec les migrants, aide l’Etat à voir et à entendre ! En fin de comptes, qui encourage et promeut l’immigration islamique, est directement responsable des bienfaits et des inconvénients d’une telle immigration ? A-t-on jamais fait le bilan ?

 

 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.